🤔 Qu'est-ce que le DevOps et pourquoi il est mort ? | Actus DevOps Mars 2024

:rocket: Curieux des nouveautés DevOps et cloud ? J’ai exactement ce qu’il te faut !

:headphones: Plonge dans notre dernier épisode du podcast, un véritable trésor d’informations fraîches.

Je t’invite à un voyage au cœur de l’actualité avec @nidouille @Uggla, @nledez et moi.

Ensemble, on décortique :
:bomb: L’audacieuse attaque de Microsoft par le groupe APT29
:new: La révolutionnaire offre de Scaleway avec RISC-V
:leftwards_arrow_with_hook: Le grand retour de NGINX à l’open source
:thinking: Les bases du DevOps, démystifiées (feat. Katia Himeur Talhi)
:face_with_raised_eyebrow: Les pièges à éviter dans le DevOps (feat. Hicham Ait Baslam)

:bulb: C’est ta chance de saisir les dynamiques qui façonnent notre domaine et d’ajuster tes stratégies tech en conséquence.

#RadioDevOps, c’est plus qu’un #podcast, c’est une fenêtre ouverte sur la communauté vibrante des #CompagnonsDuDevOps. Attrape tes écouteurs, Radio DevOps t’attend sur toutes tes applications de podcast préférées.

Alors, quelles ont été tes actus DevOps ou cloud coup de cœur ce mois-ci ? Partage tes trouvailles et joignons nos forces pour rester à la page !

Hello! Merci à tous les quatres pour l’épisode de ce mois-ci :slight_smile:

Je rebondis sur les outils pour partager secrets et fichiers. De mon côté j’utilise Cryptgeon pour le partage de secrets. Et pour le partage de fichiers, Pingvin-share, avec notamment la possibilité de créé des liens de partage inversés, ce que je trouve très cool.

1 « J'aime »

salut
@nledez tu as dis dans le podcast que les outils de ticketing t’énervait, tu peux développer ?

Bonjour,

Je ne peux dire le pourquoi de l’énervement de @nledez à ce sujet; mais il se trouve que je partage souvent un certain agacement par rapport aux systèmes de gestion par tickets.

À mon dernier boulot, j’ai eu une absence prolongée suite à un malheureux accident de moto. En revenant, de nouveaux managers avaient changé l’organisation, et il fallait des tickets de partout. Bon, pourquoi pas.

Je commence à regarder les tickets (il y avait un système double avec des tickets dans un logiciel, et des post-its collés au mur), et pour beaucoup, je ne saisis pas de quoi il s’agit.
Je pose alors la question aux collègues développeurs: ils me disent que ce qui est souvent le plus long et difficile, c’est de comprendre l’intitulé du ticket…
Ah… Mais qui donc rédige ces tickets? Il serait simple de lui demander, non?
Eh bien, personne ne savait qui rédigeait les tickets.

Alors voilà, ça n’est pas tant le système même des tickets qui est en cause, mais la manière dont il est utilisé peut donner lieu à des dérives… énervantes.

Mes 2 centimes.

1 « J'aime »

Salut, merci de ton aide/contribution. Tu parles du système de ticket pour incident/demande ou du système de ticket/US du SCRUM? Pour moi c’est ça qui n’était pas clair.

Je parlais, d’une manière générale d’un système de tickets utilisé pour construire un ensemble logiciel par une équipe de développeurs, qui comprend les feature requests, les bugs, les régressions, les tests, la pré-intégration, etc.

Pas question de Scrum, on n’était pas en agile (très loin s’en faut, on était plutôt en cycle en W, ou même en triple-V…).

1 « J'aime »

Salutations,

Je pense que là le vrai soucis c’est le Scrum master ou autre. Normalement un ticket contient une “definition of done” à minima. Ca arrive trop souvent que les gens fasses n’importe quoi avec les méthodologies de gestion de projet malheureusement.

J’ai vu pas mal de boite où c’était, quand-même carré et j’ai eu la chance de faire une boite avec organisation libre (on avait de nombreux KPI couvrant tout le scope pour tester). On a testé un peu de tout y compris des équipes sans manager ni gestion de projet. Assez étonnamment ça marche mieux les premières semaines et après tu commences a voir de gros soucis structurel dans le delivery.

1 « J'aime »