Niveaux de salaires pour des compétences devops

Hello,

Bon je met les pieds dans le plat directement ! En France on a souvent du mal a parler salaire, ca complique la tache du salarié qui essaie de se situer et je trouve cela bien dommage.

Alors voila, si certains sont motivés pour se la jouer glassdoor ici ça me va !

Je suis dans une dynamique ou j’aimerai effectivement savoir combien je peux demander a une potentielle entreprise qui me recruterai.

J’ai 10 ans d’xp, début sysadmin std, puis évolution vers devops dans les 5 dernières années, j’ai un niveau bac+3, je suis estampillé ingénieur aujourd’hui (depuis 2 ans), j’ai un peu plus de 40 ans…
Je suis actuellement a 50k brut/an avec avantages standard (ticket resto / mutuelle), et une supposée prime de 2000€ sur objectifs.
Le tout en région Grenobloise.

J’entends souvent que je suis tout en haut de la fourchette de salaire pour mon profil, mais j’en doute un peu, voila ou vos infos pourrai m’aider (et les autres aussi) a me situer.

Voila, on attends vos info avec impatience :slight_smile:

P.S: J’ai parcouru le forum et j’ai vu des discussions autour des salaires mais de chiffres, d’où mon thread.

Framasheet : https://lite.framacalc.org/9l1t-gxtfp8mxab

1 J'aime

Salut,

Je n’occupe pas actuellement un poste de ingénieur DevOps mais je peux donner les chiffre de mes expériences passées :

  • Luxembourg : Ingénieur DevOps dans une startup 75K€.
  • Suisse (Genève) : Consultant DevOps 120K CHF.

Concernant mon profil : 35 ans, +10ans d’expérience professionnelle, BAC+3, 6 ans d’expérience en DevOps et cloud, fortement axé open source (je n’ai jamais garé un serveur Windows de ma vie).

PS/ Je te conseillerai de publier plutôt une feuille Excel en libre accès afin de permettre des contributions anonymes, il y aura surement plus de participants ainsi.

1 J'aime

Merci Aselkim !
Je vais voir pour la feuille excel en ligne, c une bonne idée, anonyme ca va aider c’est certain.

Frontalier c’est toujours un bon plan :smiley:
J’ai fait mes études à Nancy donc pas mal de connaissances sont allées bosser au Lux (on avait même visité clearstream, leurs DC… avec la fac car ils recrutaient beaucoup, notamment en stage).

Sinon bonne idée @pier pour la feuille anonyme.
J’ai toujours trouvé que les boîtes à Grenoble payaient mal sinon (j’habite la région). Si le remote te dérange pas je pense que tu peux trouver mieux pour des boîtes en région parisienne ou à l’étranger.

La feuille est dispo ici : https://lite.framacalc.org/9l1t-gxtfp8mxab

Le full remote, pfff je sais pas, j’ai globalement besoinde cotoyer des gens physiquement au boulot, j’aime ca, voir parler discuter etc …

Mais j’y pense un peu plus aujourd’hui, je suis en full remote depuis mars de l’année dernière donc je commence a avoir une bonne idée de ce que ca pourrait donner.

J’ai pensé aussi au full remote mais le problème il me semble s’est l’imposition en France. En Suisse les salaires sont très élevés mais le prix de l’immobilier dans la région est rébarbatif.

En effet il n’est pas possible de travailler avec un contrat Français si la boite n’a pas une entité en France (ce qui n’est généralement pas le cas car complexe à mettre en oeuvre + risque juridique). Il n’est également pas possible de travailler depuis la France avec un contrat Suisse par exemple.

Mais la solution de passer à son compte ou de passer par une boite de portage fonctionne bien, et on paye dans ce cas là en effet les impôts en France (ça reste largement rentable). Par contre pas de CDI/sécurité de l’emploi (même si CDI de portage == CDI pour les banques, intéressant pour les prêts) :wink:

Merci pour les précisions, je ne connais pas du tout le monde du freelance

@pier Je me suis lancé en freelance au printemps et je suis sur Grenoble. N’hésites pas à me contacter si tu veux un retour d’expérience…

1 J'aime

Merci pour toutes vos contributions ! Pas mal de réponses, merci pour ca.

Voila j’ai ajouté ma contribution, par contre le poste n’est pas précisé donc ça peut fausser les stats.

Ouaip c’est ce dont je me suis rendu compte en lisant la feuille excel… J’ajoute le champ les plus motivés pourront mettre a jour.

Merci pour la participation quoiqu’il en soit !

Je me suis permis d’éditer ton ajout @bat79a

Hello @pier,

Je suis en plein dans les salaires car justement je fait le prévisionnel de notre nouvelle société pour hébergé nos SaaS.

Je te confirme que tu es dans le haut de la fourchette.
Je me base sur ce site.
Il te reste encore un marge de progression mais il va arrivé un moment ou tu va avoir un plafond de verre.
Je te conseil de ne pas trainer et de penser à devenir indépendant et a te former financièrement pour diversifier tes revenues. Et peut-être monter une société, si tu te sens l’âme d’un entrepreneur.

Il te reste l’option d’être frontalier, ou de travaillé en remote pour des boîtes étrangère.

Je ne remplirai pas le tableau car étant entrepreneur avec de gros projets mon salaire est loin d’être une référence, il est trop bas.

1 J'aime

Hey @cchaudier,

Dans le haut je veux bien mais quand je vois le niveau de certains salaires dans la page je me dis que j’en suis loin.
J’ai regardé sur glassdoor aussi, qui m’annonce pareil, mais je voulais avoir un point de vue “terrain”, merci encore a tous ceux qui ont participé, et aux futurs participants.

Le passage en freelance j’y pense un peu, mais je manque de compétence sur quques points encore, mon prochain poste devrait me permettre de combler tout ca, donc d’ici 2 ou 3 ans PE, qui sait. J’ai un problème avec les papiers, l’administratif etc… Même en tant qu’individu les impôts me rendent fou ! je suis content, enfin je trouve normal d’en payer, mais le mode boite noire kafkaïenne me rend dingue, bref, tout ca pour dire que j’ai un peu peur du freelance…

Si je saute le pas un jour, vous pourrez tous m’aider c’est déjà ça de pris :slight_smile:

Merci encore !

Quel revenu on peut espérer en France en étant indépendant ? Est-ce que cela vaut le stresse qui va avec ?

1 J'aime

+1 pour ce genre d’infos !

C’est qu’une partie du problème, l’autre étant le fait que chez beaucoup de grands groupes il faut passer par des SSII (atos, capgémini…) pour entrer en tant que freelance, et qu’elles prennent un % non négligeable au passage et apportent de nombreux problèmes (paiement en retard etc…).

Le baromètre de chooseyourboss reste une moyenne, en ciblant un certain profil de boites (qui comprennent la valeur des tech, ce qui n’est pas si commun dans notre cher pays), qui sont généralement à Paris, il y a moyen de monter à plus en CDI + remote (et éviter l’immobilier parisien :+1: ).

Pour moi c’est le gros avantage du remote, on est plus lié à notre zone géographique et on peut travailler pour des boites intéressantes partout dans le monde. Et je suis sûr qu’on est même compétitif avec nos salaires (un recruteur d’Oracle disait récemment que ses ingés indien avaient des salaires beaucoup plus important qu’en France par exemple).

1 J'aime

C’est surtout que le consulting c’est très ingrat et précaire comme travail je trouve. Personnellement j’ai découvert ce monde que tardivement dans ma carrière et j’avoue qu’à mon prochain changement d’emploi j’aimerais retourner en équipe interne.

Effectivement les salaires dans l’IT sont bien trop bas en France, c’est pour cela que je n’imagine pas y travailler, je vais probablement faire toute ma carrière autant que travailleur frontalier ou peut être un jour bosser pour une entreprise américaine.

Je ressens la même chose pour le travail en France et le consulting, j’ai besoin de nouer des vrais relations avec les gens avec qui je travaille.
Je ne me vois pas trop (pour le moment en tout cas) passer d’un client à l’autre, j’aime vraiment construire, sur la durée, mes relations avec mes collègues.

En indép, ça dépends des clients. Dans mon cas, j’ai de très bonnes relations avec mon premier client et je les dépanne de temps en temps. Je pense travailler avec eux en mode à la demande pour de nombreux mois (pour plus de contexte, vous pouvez consulter cette étude de cas). J’ai les mêmes relations avec les devs de cette boîte qu’avec mes collègues de mon ancien employeur.